Covid-19 / Sorbonne Université se mobilise pour ses étudiants : aides à la vie quotidienne, aides aux achats informatiques

Consultez la FAQ

Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

Une aide de 200€ est accessible aux étudiants ayant perdu un emploi/stage gratifié et justifiant d'une baisse de ressources due à la crise sanitaire,

elle concerne les étudiants en formation initiale (hors apprentis/alternants), boursiers ou non, sans condition de nationalité, toutes les informations sur le site etudiant.gouv.fr.

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4eu+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4eu+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


La crise du transport aérien

Par Raymond Woessner

Galilée à la plage

Par Arnaud Cassan

L'astronomie dans un transat

Suivez-nous sur

les réseaux sociaux

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Présentation

Présentation

L’histoire des pharaons au temps présent

L’histoire est une des disciplines qui attirent le plus d’étudiants à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. L’enseignement en est réparti sur deux sites : celui de Clignancourt, dans des bâtiments modernes et lumineux avec sur place une bibliothèque généraliste (lire la présentation du bâtiment par l’architecte) ; celui de la Sorbonne, dans les bâtiments prestigieux construits à la fin du XIXè siècle au cœur du Quartier Latin.

Outre une formation classique aux diplômes de Licence, Master et Doctorat (LMD), l’Institut d’Histoire offre une préparation aux concours du CAPES et de l’Agrégation dont les taux notables d’admis montrent chaque année l’efficacité : depuis 2005, les candidats préparés dans notre institut représentent entre 7 et 10% du total des reçus au CAPES et entre 18 et 26% du total des reçus à l’agrégation (voir ici). Au-delà de l’enseignement, primaire et secondaire, et de la recherche, les débouchés de nos formations sont particulièrement larges : communication, journalisme, IEP, concours administratifs, conservation du patrimoine, métiers de la culture, défense, sécurité intérieure, diplomatie, entreprise. Nos étudiants sont bien encadrés par des enseignants aux profils complémentaires : trente-et-un professeurs des universités, quarante maîtres de conférences, soixante-cinq assistants, auxquels s’ajoutent de nombreux tuteurs, tous dévoués à la réussite de chaque étudiant dans un environnement stimulant marqué des dernières avancées de la recherche historique, couvrant l’histoire de l’humanité des pharaons au temps présent sur douze aires culturelles, du Moyen Orient à l’Amérique latine.

La recherche en histoire est assurée conjointement par l’Institut d’Histoire et par l’Institut de Recherches sur les Civilisations de l’Occident Moderne (IRCOM), en complémentarité avec les deux écoles doctorales et des groupes de recherches souvent associés au CNRS. Elle est issue d’une longue tradition, qui fut illustrée par des maîtres comme Alphonse Dupront (Premier Président de l’Université de Paris-Sorbonne), Roland Mousnier, André Chastagnol, parmi tant d’autres. Elle est aujourd’hui au premier rang en France par le nombre des thèses soutenues. Parmi les spécialisations d’une recherche active et variée, de l’égyptologie et des études juives ou byzantines à l’histoire des techniques ou aux relations internationales, on notera l’importance particulière de l’histoire des religions, de la démographie historique, et la place faite à l’histoire de l’Europe centrale ou méridionale, du monde arabe ou encore du Brésil, sans oublier naturellement, autres domaines d’excellence, l’Antiquité classique, le Moyen Âge occidental, et la France moderne ou contemporaine, dont de nombreux spécialistes sont rassemblés ici.

Ils ont choisi l’histoire à Paris-Sorbonne

Les études d’histoire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université sont un choix de passion et de raison : trois étudiants en témoignent.

Clémence T. (M1) : « M’initier à la recherche et devenir professeur »

« Au sortir du bac, je suis entrée en classe préparatoire avec l’idée d’intégrer Sciences Po et de devenir journaliste, même si j’hésitais déjà avec l’enseignement ; mes résultats sont restés bons, mais je me suis rendu compte que ce cursus n’était pas pour moi : l’ENS ne m’intéressait pas, la grande pluridisciplinarité de la prépa était plaisante mais pesante – je voulais faire de l’histoire toute la semaine et j’aspirais à une atmosphère de travail plus sereine.

J’ai choisi mon université en tenant compte de cela : Paris IV me permettait d’étudier les quatre périodes de l’histoire en même temps, les thèmes étaient très nombreux et variés et je pouvais en plus garder un enseignement poussé de langue en suivant les cours donnés pour les étudiants de licence d’anglais (littérature, version, thème, comme ce que j’aimais en prépa). Au bout du compte, j’ai beaucoup aimé ces études moins scolaires, plus approfondies : j’ai même eu le sentiment que le monde s’ouvrait enfin. À l’université, l’histoire n’était plus celle des manuels scolaires ; mais celle, écrite par les spécialistes qui la découvrent et viennent nous l’enseigner et transmettre ainsi cette passion qui les fait vivre.

Actuellement, je découvre l’écriture de l’histoire en préparant mon master sur un traité du XVIème siècle qui porte sur le diable, la sorcellerie, la magie… Je vis donc maintenant une véritable initiation à la recherche grandeur nature sur un thème qui m’avait particulièrement marquée en cours. La recherche est une sorte d’aventure : on a la joie de se perdre, dans les sources, dans les ouvrages écrits sur notre sujet, dans nos propres hypothèses même, pour avoir celle plus grande encore de se retrouver et de dégager une vue claire et précise sur ce qui paraissait complètement embrouillé. Le master me donne ainsi une formation historique solide, qui me permettra de passer les concours de l’enseignement ; et comme Paris-Sorbonne a d’excellents résultats chaque année, je ne serais pas mieux ailleurs pour les préparer et devenir professeur, ce dont je rêve. »

Colin B. (L3) : « M’ouvrir au monde et devenir journaliste »

« J’ai choisi l’histoire à l’université par goût et par intérêt : elle est la voie naturelle pour se former au journalisme, en faisant des stages en parallèle des études ou en préparant une école au niveau master.

Comme beaucoup, je me suis orienté vers Paris-Sorbonne pour son prestige mondial, sans toutefois bien savoir à quoi m’attendre en commençant ma licence. J’ai été agréablement surpris en découvrant ces conditions d’études qui ne ressemblent à rien de ce que je connaissais : au-delà de l’intérêt évident des cours, j’apprends l’autonomie tout en profitant comme je le souhaite de ce que propose l’université.

L’université donne beaucoup, mais il faut savoir prendre. On choisit ses enseignements au sein d’un panel très large, les professeurs de cours magistraux sont tous des spécialistes reconnus ; les chargés de TD sont jeunes et accessibles et répondent à mes demandes, que ce soit sur des points de cours et de méthode ou pour m’appuyer dans mes recherches de stages ; on peut profiter d’une offre en sorties culturelles et en sports très diverse : je pense me mettre à l’escalade !

Grâce à la Sorbonne, je peux en tout cas m’ouvrir vraiment au monde et devenir journaliste : en plus de ses enseignements comme université, elle abrite le CELSA. Reconnue comme l’une des meilleures écoles par la profession, elle garde un esprit universitaire tout en formant au métier ; et à la sortie, c’est un véritable tremplin pour une insertion réussie dans la vie professionnelle. »

 

Léa N. (M1) : « Me cultiver et travailler en entreprise »

« Après mon bac scientifique, je ne savais pas encore ce que je voulais faire comme métier, mais j’étais sûre de ne pas vouloir faire d’études qui ne m’intéresseraient pas : j’ai donc choisi l’histoire, matière qui m’a toujours passionnée ; je me suis inscrite à Paris-Sorbonne, université qui symbolise par excellence les études littéraires. Je n’ai pas été déçue : les connaissances que j’ai reçues étaient riches et diversifiées ; j’ai appris à devenir plus exigeante et rigoureuse dans mes travaux, guidée par des enseignants disponibles qui m’ont aussi beaucoup aidée à faire mûrir mes choix pour mon parcours futur.

Aujourd’hui, je souhaite continuer à me cultiver tout en m’orientant vers l’entreprise. Mon mémoire de recherche, portant sur les regards croisés franco-vietnamiens sur la prise de Huê, l’ancienne capitale impériale du Vietnam, m’a permis de comprendre que j’étais d’abord intéressée par les échanges entre les cultures ; et aussi, que je prenais beaucoup de plaisir à porter un projet et à le mener à son terme en m’appuyant sur ce que les autres pouvaient m’apporter.

J’en suis venue à comprendre l’intérêt que les entreprises montrent pour les diplômés de master recherche en Sciences Humaines et Sociales : un regard différent sur les affaires, une autonomie de travail, une capacité de réflexion et de rédaction, engagés dans un travail d’équipe.

Je rêve à présent de travailler pour une entreprise comme Renault, dont le succès vient notamment de son ouverture à l’étranger ; son alliance avec Nissan, celle avec Daimler requiert non seulement des ingénieurs, mais aussi des esprits ouverts et cosmopolites. Partenaire de l’Opération Phénix, Renault propose des postes d’auditeurs internes, qui doivent dans ce contexte mettre à profit leur sens de l’écoute, de l’observation, leurs capacités de réflexion et de synthèse pour améliorer le fonctionnement de l’entreprise et du groupe – un métier motivant, en phase avec mes études et mes goûts. »

 

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.