Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4eu+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4eu+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


Douceurs et amertumes du chocolat

Par Gilles Fumey

De Suisse et d'ailleurs

Je parle comme je suis

Par Julie Neveux

Ce que nos mots disent de nous

Cycles de cours

L'Université d'été propose plusieurs cycles de cours, en français et en anglais, dispensés par des enseignants-chercheurs issus de la communauté Sorbonne Université.

La plupart des cycles dure 15 heures par semaine, à raison de 3 heures par jour, du lundi au vendredi, le matin ou l'après-midi, en fonction des cycles. Ce rythme permet aux participants de profiter des enseignements et de visiter Paris le reste de la journée. L'inscription est possible à un ou plusieurs cycles.

Cycles de cours

Durée : une semaine
Semaine 1 : du 6 au 10 juillet 2020
Semaine 2 : du 13 au 17 juillet 2020
De 9h30 à 12h30
Attention : en semaine 2, le cours ne pouvant avoir lieu le 14 juillet se déroulera le 13 juillet de 14h à 17h.

Programme :

Pour réfléchir sur les fondements de la civilisation européenne, le cycle 1 propose une introduction à la philosophie en Grèce et à Rome ainsi qu’une étude de ses rapports avec la politique. Ce cycle invite à une réflexion sur l’art dans l’Antiquité et son influence sur le pouvoir du discours et introduit à la rhétorique.
-Amitié et philosophie dans la culture antique
Jean-Cassien Billier, philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Vivre heureux : introduction au stoïcisme romain
Juliette Dross, langue et littérature latine, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La réflexion sur l’art dans l’Antiquité et son influence jusqu'à nos jours
Valérie Naas, langue et littérature latine, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Le pouvoir du discours : la rhétorique gréco-romaine et ses prolongements contemporains
Juliette Dross, langue et littérature latine, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-En semaine 3 :
De l'épopée à l'histoire : la naissance d'un genre littéraire en Grèce ancienne
Sébastien Morlet, langue et littérature grecque, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-En semaine 4 :
Rire avec les Grecs
Yann Migoubert,Grec, Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Voir les tarifs

De l'épopée à l'histoire : la naissance d'un genre littéraire en Grèce ancienne :

Un nouveau genre littéraire surgit sur la scène intellectuelle à la charnière des VIe et Ve siècles av. J.-C. Son nom même — historia signifie « enquête » — révèle la rupture qui s'instaure avec les modes antérieurs de représentation du passé : un nouvel esprit critique passe les données du mythe au crible corrosif de la raison, élevant l'homme au rang d'acteur d'un récit qui tend à éliminer le mythique et le merveilleux. Pourtant, paradoxalement, le récit historique demeure largement tributaire du genre épique.
Dans quel contexte est né ce mode de représentation du passé, qui impose durablement ses formes et ses modalités à un genre littéraire et à une discipline destinés à perdurer dans la culture occidentale ? Telle est la question abordée dans ce cours.

Christine HUNZINGER
Christine Hunzinger est Maître de conférences de grec ancien, spécialisée en Littérature grecque archaïque et classique.
Elle est l'auteur notamment de :
« Le plaisir esthétique dans l'épopée archaïque : les mots de la famille de thauma », Bulletin de l'Association Guillaume Budé, mars 1994, p. 4-30.
« La notion de thôma chez Hérodote», Ktèma 20, 1995, p. 47-70.
« La perception du merveilleux : thaumazô et théèomai », Études sur la vision dans l'Antiquité classique, réunies par Laurence VILLARD, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2005, p. 29-38.
« Vérité ou mensonge ? La réception du poème et de l'œuvre d'art chez Homère et Hésiode », La poétique, théorie et pratique. Actes du XVe Congrès de l’Association Guillaume Budé, Orléans, 25-28 août 2003, Paris, Belles Lettres, 2007, p. 177-189.
« À qui l'aède raconte-t-il l'histoire du dieu ? Figures du narrataire  dans les Hymnes Homériques », Hymnes de la Grèce antique. Approches littéraires et historiques, ouvrage édité par Richard Bouchon, Pascale Brillet-Dubois et Nadine Le Meur-Weissman, Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux, 2012, p. 37-58.
« Formes et cadres narratifs du dialogue dans les Histoires d'Hérodote », Formes et genres du dialogue antique, textes édités par Sandrine Dubel & Sophie Gotteland, Bordeaux, Ausonius Éditions, Scripta Antiqua 71, 2015, p. 25-46.
« Wonder », Blackwell Companion to Ancient Aesthetics, édité par Pierre Destrée et Penelope Murray, Riley-Blackwell, p. 423-437.

La réflexion sur l’art dans l’Antiquité et son influence jusqu'à nos jours :

Dans le domaine de l’art, l’Antiquité grecque et romaine a eu une influence considérable à travers les siècles, par ses œuvres d’art et ses théories sur l’art : notamment à la Renaissance, au XVIIIè siècle, et jusqu’à l’époque contemporaine, les artistes et les historiens de l’art se réfèrent à l’Antiquité.
Ce cours étudie l’influence de l’Antiquité dans l’histoire de l’art à travers différents thèmes : l’influence de la sculpture antique sur les artistes de la Renaissance, la référence à l’Antiquité dans l’histoire de la peinture ; les idées et théories sur l’art présentes dans les textes antiques (textes écrits par des artistes eux-mêmes, des philosophes, des rhéteurs…) et leur influence ; les anecdotes sur les artistes antiques et leur postérité.
Le cours s’appuie sur de nombreuses images d’œuvres d’art, et sur des textes grecs et latins cités en traduction française.
Bibliographie :
-Collection L’univers des formes, Paris, Gallimard :
Naissance de l’art grec,
Grèce archaïque, Grèce classique,
Grèce hellénistique,
L’Italie avant Rome,
Rome, Le centre du pouvoir,
Rome, la fin de l’art antique.
 
-Cl. PETRY, L’histoire de l’art, Paris, 2005.
Une bibliographie plus détaillée peut vous être adressée sur demande.

Valérie NAAS
Valérie Naas est maître de conférences en langue et littérature latines, habilitée à diriger des recherches, à Sorbonne Université. Ses recherches portent sur l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien, notamment dans le domaine de l’histoire de l’art.

Durée : une semaine
Semaine 2 : Du 13 au 17 juillet 2020
Semaine 3 : Du 20 au 24 juillet 2020
De 9h30 à 12h30
Attention : en semaine 2, le cours ne pouvant avoir lieu le 14 juillet se déroulera le 13 juillet de 14h à 17h.

Programme :

Le cycle 3 invite à réfléchir sur les notions de modernité et de postmodernité dans les domaines de la littérature, de la philosophie, des arts visuels et de la politique.
-Le roman français au XXe siècle, de la modernité à la postmodernité
Catherine Helbert, littérature française, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La transformation des sociétés modernes
Louis Dupont, géographie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Comment les français sont devenus modernes - 1850-1968
Arnaud Houte, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Modernités et postmodernités dans les arts visuels
Arnaud Maillet, histoire de l’art, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La modernité en philosophie : qu'est-ce qu'un sujet ?
Jean-Cassien Billier, philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Voir les tarifs

Modernités et postmodernités dans les arts visuels :

Ce cours consistera à définir les constituants formels, thématiques, théoriques et esthétiques de ce que l’on a appelé la modernité et la post-modernité dans les arts visuels (peinture, sculpture, architecture, photographie, vidéo, cinéma, performance, installation, &c.).
A partir de figures historiques comme celles de Marcel Duchamp, Jackson Pollock, Le Corbusier, Robert Venturi, etc., il conviendra de retracer l’histoire de l’émergence de ces deux catégories et la façon dont elles s’opposent et s’articulent entre elles depuis leur naissance au XXe siècle jusqu’à aujourd’hui.
Enfin, on se demandera à quel moment de l’histoire correspondent-elles ? Que signifient-elles au plan historique ? Autrement dit, quelles représentations du monde ces deux catégories nous permettent-elles de construire ?
Bibliographie :
-Clement Greenberg, Art et culture. Essais critiques (1988), Paris, Macula, 2014.
-Fredric Jameson, Le postmodernisme ou la logique culturelle du capitalisme tardif (2007), Paris, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, 2011.

Arnaud MAILLET
Arnaud Maillet est Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, et membre du Centre André Chastel, Laboratoire de recherche en histoire de l’art.
Ses travaux croisent l’histoire de l’art et l’histoire du regard.
Outre toute une série d’articles de fond édités dans des publications académiques françaises et étrangères, il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le miroir noir. Enquête sur le côté obscur du reflet, Paris, Kargo/L’Eclat, 2004 (éd. en langue anglaise (US) : The Claude Glass. Use and Meaning of the Black Mirror in Western Art, New York, Zone Books, 2003) et Prothèses lunatiques. Les lunettes, de la science aux fantasmes, Paris, Kargo/Amsterdam, 2007 (éd. en langue italienne : Gli Occhiali. Scienza, arte, illusioni, Milan, Raffaello Cortina, 2010).

Comment les français sont devenus modernes - 1850-1968 :

Quoi de commun entre la France rurale, traditionnelle et imprégnée de catholicisme, telle qu'elle se dégage par exemple des célèbres Glaneuses de Millet, et la société des sixties, qui habite les grands ensembles de banlieue, circule à mobylette et écoute Johnny Hallyday ?
Ce cours propose d'observer « par le bas » le mouvement de modernisation qui a profondément transformé la France du milieu du XIXe siècle jusqu'aux années 1960.
En s'appuyant sur l'histoire des représentations (peinture, cinéma, chanson) et en étudiant plus précisément quelques objets symboliques (le train, le journal, le tourne-disque), il s'agit de comprendre comment s'est diffusée la modernité, quel élan elle a suscité et quelles limites elle a rencontrées.
Bibliographie
-Catherine Bertho-Lavenir, La Roue et le stylo. Comment nous sommes devenus touristes, Odile Jacob, 1999
-Christophe Charle, Discordance des temps. Brève histoire de la modernité, A. Colin, 2011.
-Stéphane Frioux, Les Batailles de l'hygiène. Villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, PUF, 2014.
-Jean-François Sirinelli, Le siècle des excès, PUF, 2014.
-Theodore Zeldin, Histoire des passions françaises, 1848-1945, Payot, 1994.

Arnaud HOUTE
Arnaud Houte est Maître de conférences à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, membre du Centre de Recherche en Histoire du XIXe siècle.
Il a notamment publié Le métier de gendarme au XIXe siècle (Rennes, PUR, 2010), Louis-Napoléon Bonaparte et le coup d'État du 2 décembre 1851 (Paris, Larousse, 2011) et Le triomphe de la République, 1871-1914 (Paris, Seuil, 2014).

La transformation des sociétés modernes :

En 1971, le sociologue américain Daniel Bell (Harvard) publiait un livre sur l'avènement de la "société post industrielle". Il constatait chiffres à l'appui ce que plusieurs avaient observé par ailleurs : les pays occidentaux cessaient d'être des pays industriels. Leur société changeait d'autant. Depuis, la part de l'industrie de transformation dans les sociétés modernes est passée sous les 20 %. Cette transformation des sociétés modernes, cause ou effet, n'est pas qu'économique, elle aussi culturelle, sociologique, voire politique.
Pour nombre d'observateurs et d'analystes, la société moderne s'est reconfigurée au point d'être qualifiée de "post moderne" ou, c'est selon, de "surmoderne", "d'hypermoderne", de "modernité avancée".
Quelles sont ces transformations et pourquoi qualifier ce qui en résulte de "post moderne" ? Pour répondre à cette question, nous tâcherons d'abord de préciser ce que l'on entend par modernité et modernisation, puis il nous faudra examiner ce qui a effectivement changé depuis le milieu du siècle dernier. Enfin, l'on se penchera sur la configuration de la société post moderne à travers les débats qu'elle suscite dans le monde du savoir, plus particulièrement dans les sciences sociales. Pour ce faire, l'on effectuera un va-et-vient entre l'Amérique (les États-Unis) et l'Europe, plus spécialement la France et ses penseurs critiques "modernes" (regroupés aux États-Unis sous le vocable "French Theory"), et dont les Américains se sont inspirés pour avancer et démontrer l'idée de la société post moderne.

Louis DUPONT
Louis Dupont est Professeur des Universités en géographie et aménagement à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.
Il est également Directeur Laboratoire CNRS, EneC et Directeur du Master Culture, Politique, Patrimoine.

Durée : une semaine
Semaine 1 : Du 6 au 10 juillet 2020
Semaine 2 : Du 13 au 17 juillet 2020
Semaine 3 : Du 20 au 24 juillet 2020
De 9h30 à 12h30
Attention : en semaine 2, le cours ne pouvant avoir lieu le 14 juillet se déroulera le 13 juillet de 14h à 17h.

Programme :

Ce cycle de conférences proposera un parcours à travers les œuvres majeures de la littérature française, permettant de découvrir ou redécouvrir des textes emblématiques, socles d’une culture commune. Seront tout particulièrement abordées les œuvres qui ont fait événement lors de leur création et qui disposent d’une actualité persistante. On s’interrogera ainsi sur ce qui fait un classique, en envisageant les diverses manières dont les productions littéraires jouent avec les codes esthétiques et façonnent des modèles – depuis la Renaissance jusqu’à l’époque contemporaine. Chaque conférence envisagera une période particulière de la littérature française et analysera 2 œuvres.
-Le XVIe siècle
-Le XVIIe siècle
-Le XVIIIe siècle
-Le XIXe siècle
-Le XXe et XXI siècles
L'inscription est possible pour une seule semaine ou pour plusieurs.

Voir les tarifs

Programme semaine 1 :

Le XVIe siècle : Clément Marot et Pierre de Ronsard, deux princes des poètes
Adeline Lionetto, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Clément Marot
-Pierre de Ronsard
La littérature du premier XVIIe siècle
Delphine Amstutz, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Corneille
-Malherbe
Le XVIIIe siècle : de Voltaire à Rousseau
Sophie Marchand, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Voltaire, Candide
-Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions (livres 1-6)
Le XIXe siècle : de Balzac à Zola
Boris Lyon-Caen, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Honoré de Balzac, Le Père Goriot
-Émile Zola, L’Assommoir
Le XXe et XXIe siècles
Judith Sarfati, lLittérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Louis-Ferdinand Céline
-Albert Camus

Programme semaine 2 :

Le XVIe siècle : Clément Marot et Pierre de Ronsard, deux princes des poètes
Adeline Lionetto, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Clément Marot
-Pierre de Ronsard
La littérature du second XVIIe siècle : splendeurs et tensions du classicisme français
Tiphaine Rolland, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Madame de Lafayette
-La Fontaine
Le XVIIIe siècle
Sophie Marchand, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Laclos, Les Liaisons dangereuses
-Sade, La Philosophie dans le boudoir
Le XIXe siècle
Boris Lyon-Caen, littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Stendhal, Le Rouge et le noir
-Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale
Le XXe et XXI siècles
Fabien Gris, Littérature française et comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Francis PONGE, Le Parti pris des choses
-Georges PEREC, Les Choses

Programme semaine 3 :

Le XVIe siècle
Paul-Victor Desarbres, Littérature française comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Rabelais, Pantagruel
-Montaigne, Essais (I, chap. 3 Nos affections... et 21 De l'imagination ; II, chap. 1 De l'ivrognerie et 3 Des coutumes ; III, chap. 5 Sur des vers de Virgile, 6 Des coches et 9 De la vanité)
Le XVIIe siècle : splendeurs et tensions du classicisme français
Tiphaine Rolland, Littérature française comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Madame de Lafayette
-La Fontaine
Le XVIIIe siècle
Sophie Marchand, Littérature française comparée, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Voltaire, Candide
-Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions (livres 1-6)
Le XIXe siècle 
Boris Lyon-Caen , langue et littérature française, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Honoré de Balzac, Le Père Goriot
-Émile Zola, L’Assommoir 
Le XXe et XXIe siècles
Judith Sarfati, langue et littérature française, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Céline
-Albert Camus

Durée : une semaine
Semaine 1 : Du 6 au 10 juillet 2020
Semaine 3 : Du 20 au 24 juillet 2020
De 9h30 à 12h30

Programme :

Ce cycle présente le rôle des femmes françaises dans l’histoire de France ainsi que leur influence dans les arts et la littérature.
-Les femmes françaises et la diplomatie depuis l'époque Moderne à nos jours
Isabelle Dasque, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université 
-Les femmes, actrices de l'histoire de France
Nathalie Duval, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Le corps féminin du XIXème siècle à nos jours
Nathalie Duval, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La parisienne entre mythe et réalité
Nathalie Duval, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université 
-Spécificités de l’écriture féminine : quelques pistes
Catherine Helbert, littérature française, Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Voir les tarifs

Les femmes, actrices de l'histoire de France :

Une histoire « sans les femmes » semble impossible. Pourtant, longtemps, c’est une histoire qui est restée sous silence.  En 2015 la France rendait hommage aux résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, en célébrant leur entrée au Panthéon, quel éclairage poser sur les femmes comme actrices dans l’histoire de leur pays ?
Nous proposons ici une relecture de trois moments forts dans l’histoire de France : la Révolution de 1789 avec Olympe de Gouges, porte-parole des citoyennes, de la Seconde Guerre mondiale avec les combats de résistantes célèbres et anonymes, enfin de la participation des femmes aux événements de mai 1968, accélérateurs des transformations de la société française.
Bibliographie
-Christine Bard, Les femmes dans la société française au XXème siècle, A. Colin, 2001.
-Sylvie Chaperon, Les années Beauvoir (1945-1970), Fayard, 2000.
-Geneviève Dermenjian, Irène Jami, Annie Rouquier, Françoise Thébaud (coord.), La place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte, Belin, association Mnémosyne, 2010.
-Yannick Ripa, Les femmes, actrices de l’Histoire, France, 1789 à nos jours, A. Colin, coll. U, réédition 2010.
-Génération MLF 1968-2008, Des femmes-Antoinette Fouque, 2008 (recueil de témoignages de militantes).

Nathalie DUVAL
Nathalie Duval est agrégée et PRAG en histoire contemporaine à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. En parallèle de ses recherches et activités scientifiques (publications et colloques), Nathalie Duval assure, dans le cadre de son enseignement, l’accompagnement des étudiants dans la valorisation de leurs études en Lettres et Sciences humaines.
Elle est entre autres l'auteur de L’Ecole des Roches, Belin, coll. Histoire de l’enseignement et de l’éducation, 2010, rééd. 2011. Prix 2010 de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Rouen; Enseignement et éducation en France du XVIIIème siècle à nos jours, Armand Colin, coll. 128, 2011.

Le corps féminin du XIXème siècle à nos jours :

Le corps féminin a connu bien des évolutions tant dans ses représentations, littéraires et picturales, que dans ses réalités sociales, culturelles et sexuelles. En effet, dans le sillage des gender studies, des travaux de chercheurs français tels que Georges Vigarello et Alain Corbin sur l’histoire du corps et sur l’histoire des sensibilités se sont multipliés autour de thématiques diverses comme le sport, l’hygiène ou la beauté. Que révèlent les transformations de la silhouette féminine sublimée par la mode ? Comment se caractérise la féminité quand le corps des femmes est mis à nu ?
Bibliographie :
-Camille Froidevaux-Metterie : La révolution du féminin, Gallimard, 2015
-Margaret Maruani (dir.), Femmes, genre et sociétés. L’état des savoirs, La Découverte, 2005.
-Michelle Perrot, Mon histoire des femmes, Seuil, France Culture, 2006
-Georges Vigarello, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, (sous dir.), Histoire du Corps, Editions du Seuil ; Tome 1: De la Renaissance aux Lumières, 2005, Tome 2: De la Révolution à la Grande Guerre, 2005, Tome 3: Les mutations du regard. Le XXème siècle, 2006.
-Georges Vigarello, Le sentiment de soi : histoire d’une découverte, Seuil, 2014.

Nathalie DUVAL
Nathalie Duval est agrégée et PRAG en histoire contemporaine à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. En parallèle de ses recherches et activités scientifiques (publications et colloques), Nathalie Duval assure, dans le cadre de son enseignement, l’accompagnement des étudiants dans la valorisation de leurs études en Lettres et Sciences humaines.
Elle est entre autres l'auteur de L’Ecole des Roches, Belin, coll. Histoire de l’enseignement et de l’éducation, 2010, rééd. 2011. Prix 2010 de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Rouen; Enseignement et éducation en France du XVIIIème siècle à nos jours, Armand Colin, coll. 128, 2011.

Durée : une semaine
Semaine 3 : Du 20 au 24 juillet 2020
De 14h à 17h

Programme :

-Humanisme, Transhumanisme, Post-humanisme
Pierre-Henri Tavoillot, Philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-L'idéalisme allemand (Kant, Hegel)
Pierre-Henri Tavoillot, Philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Les doctrines du bonheur dans les morales antiques  
Jean-Cassien Billier, Philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Les théories de la justice contemporaines
Jean-Cassien Billier, Philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La dimension sociale de la science
Cédric Paternotte, Philosophie, Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Voir les tarifs

Durée : une semaine
Semaine 2 : Du 8 au 12 juillet 2019
De 9h30 à 12h30

Programme :

L'histoire de France est jalonnée de personnages emblématiques, femmes ou hommes, connus de tous. Ils ont, chacun à leur manière, laissé leur trace et façonné ce pays.
Ce cycle décryptera l'empreinte laissée par cinq illustres personnages français, entre légende et réalité.
-Louis XIV
Lucien Bely, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-La Fayette
Jean-François Dunyach, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Charles De Gaulle
Isabelle Davion, histoire, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Napoléon
Jacques-Olivier Boudon, histoire, faculté des Lettres de Sorbonne Université
-Jeanne d'Arc (v. 1412-1431), héroïne nationale ou témoin de l'histoire de son
temps ?

Romain Telliez, histoire, faculté des Lettres de Sorbonne Université

Voir les tarifs

Jeanne d'Arc (v. 1412-1431), héroïne nationale ou témoin de l'histoire de son
temps ? :

Jeanne d’Arc est l’une des femmes du Moyen Âge que nous connaissons le mieux. Non qu’elle ait écrit sur elle-même – elle était illettrée – ni que ses contemporains aient beaucoup parlé d’elle – car son rôle historique fut très limité – mais grâce aux actes de son procès (1431) et à l’enquête de révision de 1450-1456.
Comment une fille de paysans des confins du royaume, âgée d’à peine dix-sept ans, put-elle obtenir d’un capitaine de forteresse une recommandation et une escorte, convaincre le roi de lui confier une armée qui parvint en quelques jours à faire lever le siège mis par les anglais devant Orléans ? Entraîneuse d’hommes mais souvent tenue à l’écart des manœuvres, la Pucelle accompagna l’armée de victoire en victoire puis, après avoir décidé Charles VII à se faire sacrer à Reims, ne subit plus que des revers – d’abord sous les murs de Paris – avant sa capture finale devant Compiègne, à peine plus d’un an après le début de son épopée.
Femme et laïque sûre de sa foi, tenant tête aux théologiens et condamnée par l’Église, Jeanne d’Arc fut une héroïne populaire à l’époque des Lumières, puis une paradoxale héroïne catholique au XXe siècle. On sait moins qu’elle eut en son temps des prédécesseurs et des continuatrices, que son mysticisme et sa prétention à jouer un rôle politique furent communs à d’autres prophétesses. N’est-elle pas surtout un des meilleurs témoins de l’histoire de son temps ?

Romain TELLIEZ
Romain Telliez est Maître de conférences en histoire à Sorbonne Université.
Ses domaines de recherche croisent l'histoire politique et sociale de l'Occident médiéval, l'histoire de la France à la fin du Moyen âge et l'histoire de la justice.
Il est notamment l'auteur de :
-Le Moyen âge, XIe - XVe siècle, Paris, A. Colin (coll. « Récap »), 2011. 144 p.
-Jean Bonnardot, Confession authentique d'un bagnard, Matoury, Ibis Rouge, 2012. 258 p.
-Les institutions de la France médiévale - 2e éd. - XIe-XVe siècle, A. Colin, 2016, 272 p.

Sorbonne Université se réserve le droit de modifier ou de supprimer un cycle.

Calendrier des semaines :

  • Semaine 1 : 6 au 10 juillet 2020
  • Semaine 2 : 13 au 17 Juillet 2020
  • Semaine 3 : 20 au 24 Juillet 2020

 

Contact

Université d'été

Formation tout au long de la vie
Faculté des Lettres
Sorbonne Université

1 rue Victor Cousin
75230 Paris Cedex 05

Liens utiles

  1. Inscriptions 2020

Ça se passe à la faculté de Médecine

Tout voir

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.