Organisation et fonctionnement de l'école (ED124)

Organisation et fonctionnement de l'école (ED124)

La Direction de l’ED reçoit les doctorants sur rendez-vous à l’INHA ou à l’Institut d’art et d’archéologie.

La responsable administrative de l’ED reçoit les doctorants au bureau de l'ED 124  (Galerie Colbert-INHA, 2 rue Vivienne) :

  • lors des PERMANENCES. ATTENTION, les permanences sont pour l'instant remplacées par des rendez-vous. Merci d'envoyer un courriel à Marie Planchot qui pourra vous proposer un rendez-vous (au bureau, par téléphone ou via Zoom selon vos préférences).
  • SUR RENDEZ-VOUS en dehors des permanences.

Merci d'envoyer un courriel à Marie Planchot qui pourra vous proposer un rendez-vous (au bureau, par téléphone ou via Zoom selon vos préférences).

 

DIRECTEUR
M. le Professeur Philippe Lorentz
philippe.lorentz@sorbonne-universite.fr

DIRECTRICE ADJOINTE
Mme Emmanuelle Rosso
rosso_emma@yahoo.fr 

RESPONSABLE ADMINISTRATIVE
Mlle Marie Planchot
marie.planchot@sorbonne-universite.fr
Bureau 233, Galerie Colbert - INHA, 2e étage. Téléphone : 01 47 03 84 63.

Le Conseil de l'ED 124 est composé de 26 membres. Il se réunit au moins trois fois par an.

Représentants de l'établissement, des unités ou équipes de recherche :

Brac de La Perrière Eloïse, Professeur

Cuynet François, MCF HDR, directeur du CeRAP

Castellucio Stéphane, CR CNRS HDR

Ginoux Nathalie, Professeur

Lorentz Philippe, professeur,  directeur de l’ED

Mavridorakis Valérie, professeur

Michel d’Annoville Caroline, professeur

Minnaert Jean-Baptiste, professeur

Mutin Benjamin, professeur

Parlier-Renault Edith, professeur, directrice de l’EA 2565

Pierre Arnauld, professeur

Rosso Emmanuelle, professeur

Sandron Dany, professeur

Farnoux Alexandre, professeur, représentant de l'établissement

Kettouche Reza, ingénieur d'études, représentant du personnel ITA

Planchot Marie, ingénieur d'études, représentant du personnel ITRF

Représentants des doctorantes et doctorants de l'ED 124 :

Marjorie OCCELLI, doctorante, UMR 8150 – suppléant : Valérian BLET, doctorant, CERAP

Marc MOSZYCKI, doctorant, UMR 8167 – suppléante : Meryam CHEBBI, doctorante, UMR 8167

Tara CHAPRON, doctorante, UMR 8150 – suppléant : Guillaume CROCQUEVIEILLE, doctorant UMR 8167

Sébastien CLOUET, doctorant, EA 2565 – suppléante : Amel BETOUCHE, doctorante, UMR 8167

Lydia HAMITI, doctorante, UMR 8150 – suppléant : Malo LEROY, doctorant, UMR 8150

Membres extérieurs :

Deschamps Stéphane, conservateur régional de l’archéologie d’Île de France

Frescaline Guilhem, Docteur, Chargé de développement de la formation doctorale, Service Cifre – ANRT

Gaultier Françoise, conservateur en chef du département des antiquités grecques, étrusques et romaines au musée du Louvre

Le Masne de Chermont, Directrice du Département des manuscrits, BNF

Thielemans Veerle, INHA, Directrice du Festival d'Histoire de l'art

 

Le règlement intérieur de l’ED s’applique à tous les doctorants de l’ED 124 :

 

Le suivi du doctorant est assuré par le directeur de thèse et l’École doctorale, notamment à travers la mise en place d’un comité de suivi individuel (CSID). Les modalités de composition, d'organisation et de fonctionnement de ce comité sont fixées par le Conseil de l’École doctorale et précisées dans le règlement intérieur de l'ED 124 (article 12).

Rôle du comité du suivi

Le comité de suivi individuel veille au bon déroulement de la formation doctorale et de sa réalisation dans le temps imparti, en s’appuyant sur la charte du doctorat et la convention individuelle de formation. Il permet au doctorant de présenter l'état d'avancement de son projet de recherche, d'évoquer les éventuelles difficultés rencontrées et les moyens mis en œuvre pour les surmonter. Le comité évalue, dans un entretien avec le doctorant, les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Il échange avec le doctorant sur sa poursuite de carrière, s’assure qu’il bénéficie de formations adaptées à son projet de recherche et à son projet professionnel. Il s’assure de sa sensibilisation à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique. Il veille à prévenir et le cas échéant à signaler aux instances compétentes pour les traiter, toute forme de conflit,de discrimination et de harcèlement. Suite à  la modification de l'arrêté de 2016 par l'arrêté du 26 août 2022, le comité de suivi donne désormais son avis sur la réinscription en doctorat à partir de la 2ème année. Il se réunit donc pour la première fois durant la 1ère année de thèse.

Composition du comité de suivi

L'ED propose aux doctorants la composition suivante : le comité de suivi est composé de 2 membres dont au moins un HDR, choisis lors de l’inscription en thèse, l’un par le directeur de l’unité de recherche de rattachement du doctorant (ou son représentant), l’autre par la direction de l’École doctorale. La composition de ce comité est proposée aux doctorants (qui peuvent signaler tout problème ou conflit d'intérêt) et validée par le Conseil de l’École Doctorale. Sauf cas de force majeur, elle reste la même jusqu’à la fin de la thèse.

Les membres du CSID peuvent être des professeurs d’université (ou assimilés), des maîtres de conférences, titulaires ou non de l’HDR, des directeurs de recherche ou des chargés de recherche au CNRS, titulaires ou non de l’HDR, éventuellement des conservateurs titulaires d’une thèse de doctorat. Ils peuvent appartenir à l’École doctorale, à l’établissement ou à un autre établissement d’enseignement supérieur et de recherche. Dans ce dernier cas, l’École doctorale ne prend pas en charge les éventuels frais de déplacement. En cas de nécessité, l’entretien entre le CSID et le doctorant peut se faire en ayant recours à tout moyen de communication à distance. Les membres de ce comité ne participent pas à la direction du travail du doctorant. Ils ne peuvent être rapporteurs lors de la procédure de soutenance.

Fonctionnement du comité de suivi

Le CSID se réunit chaque année, au printemps, à partir de la 1ère année de thèse du doctorant. Il se réunit parfois en septembre pour les doctorants en fin de thèse qui pensaient déposer leur thèse avant mi-octobre mais qui sollicitent finalement une dernière réinscription. En plus de ces échéances, le CSID peut aussi se réunir à la demande du doctorant ou de ses membres.

Une semaine avant l’entretien, le doctorant doit envoyer aux membres de son comité le formulaire "CSID"  et tout document qu’ils jugera utile pour leur permettre de se faire une idée précise de l'état d'avancement de la thèse. Selon le cas, il pourra s’agir du plan provisoire ou définitif, détaillé ou non, d’un (ou plusieurs) chapitre(s) rédigé(s), de croquis infographiés et/ou du corpus en partie finalisé (par exemple, notes, bases de données, fiches concernant le matériel étudié, etc.). Il n’y a pas de minimum de pages à fournir mais il faut avoir présent à l’esprit que ces documents doivent pouvoir témoigner de l’avancée concrète de la recherche au bout de la 1ère, 2ème, 3ème, 4ème ou 5ème année.

Les membres du CSID établissent un rapport écrit après l’entretien ; ce rapport, requis pour la réinscription à partir de la 2ème année, est diffusé au doctorant, au directeur de thèse, au directeur de laboratoire et au directeur de l’École doctorale via ADUM.