Ecopoétique des contes
  • Recherche

Écopoétique des contes : porosités du merveilleux

Il est nécessaire aujourd'hui de reconsidérer notre relation avec le vivant face à la crise écologique. Des propositions philosophiques et des travaux anthropologiques cherchent à réexaminer l'animisme, à le démythifier et à le politiser pour offrir des perspectives alternatives sur le monde.

  • Le 29 fév. 2024

  • 17:00 - 19:00
  • Maison de la Recherche, salle D040.

    Inscription obligatoire par courriel pour les personnes extérieures à Sorbonne Université.

Le séminaire « Identités plastiques » touche aux questions d'hybridité, de bizarrerie par rapport à une norme (queerness), de frontières flottantes ou poreuses, telles qu'elles se font jour en littérature et dans les arts. Mettant en jeu différents champs de recherche, comme les études de genre ou l’écopoétique, il interroge, au fil des interventions, les catégories identitaires destinées à classer le monde, les êtres, les langues et les disciplines académiques qui les appréhendent.

Dans ce contexte, on s’intéresse plus particulièrement aux contes – qu’on entend ici au sens large de « récits de tradition orale » – pour en déployer les différentes porosités (génériques, interdisciplinaires, queers, interspécifiques).

Dans quelle mesure les contes travaillent-ils à retisser des relations avec les vivants autres qu’humains ? Comment leurs imaginaires métamorphiques permettent-ils de figurer des identités instables tout en interrogeant les limites de cette plasticité ? Comment recevoir ces histoires sans les instrumentaliser ? Le merveilleux prémoderne peut-il rencontrer l’émerveillement scientifique ? Enfin, qu’apporte à la réflexion la prise en compte de l’acte même de conter, dans sa dimension vocale et performative ?

La conférence explore ces questions au carrefour de l’écopoétique, de l’ethnopoétique et des études de genre.

Organisation

  • Irène Gayraud, maîtresse de conférences en littérature comparée à la Faculté des Lettres, Centre de Recherche en Littérature Comparée
  • Danielle Perrot-Corpet, maîtresse de conférences en littérature générale et comparée à la Faculté des Lettres, Centre de Recherche en Littérature Comparée
  • Judith Sarfati Lanter, maîtresse de conférences en littérature comparée à la Faculté des Lettres, Centre de Recherche en Littérature Comparée

Intervenante

  • Inès Cazalas, maîtresse de conférences en littérature comparée, Université de Paris Cité

Lieu de l'événement

Maison de la Recherche
salle D040

28 rue Serpente 75006 Paris

Sorbonne Université - Faculté des Lettres
Maison de la recherche
28 rue Serpente 75006 Paris

Centre de Recherche en Littérature Comparée

Le Centre de Recherche en Littérature Comparée (CRLC) réunit des chercheurs et chercheuses de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et d’autres institutions (École normale supérieure, INSPÉ de Paris), représentant les différents aspects, théoriques, chronologiques et linguistiques de la littérature générale et comparée.