Entrée du musée des Beaux-Arts d'Orléans
  • Recherche

Exposer au féminin dans les espaces muséaux (Espagne – Amérique latine XXe –XXIe siècles)

Cette journée d’étude se propose d’amorcer une réflexion générale sur la place des femmes dans les institutions muséales d’Espagne et d’Amérique latine du XXe siècle à nos jours.

  • Le 07 juin. 2023

  • 09:30 - 17:00
  • Journée d'étude
  • Maison de la recherche, salle D323. Inscription par email.

Au cours des XXet XXIe siècles, les manifestations du féminin au sein des espaces muséaux se sont, de fait, peu à peu diversifiées puis ont acquis une visibilité à part entière, qu’il est désormais impossible de passer sous silence. Pourtant, rares sont aujourd’hui les travaux de recherche réalisés à ce sujet et aucun ne semble avoir encore envisagé la question dans toute sa complexité, en prenant simultanément en compte le statut d’objet de représentation qui a été attribué aux femmes depuis que ce genre de lieux existe, et la qualité de créatrices, ou même de public spécifique, qu’elles ont fini par acquérir dans l’enceinte de certains d’entre eux.

Cette journée d'étude cherche donc à s’interroger sur les modalités d’exposition de la création artistique au féminin en considérant, d’une part, l’évolution du rôle affecté au corps de la femme comme motif récurrent des œuvres visibles dans le cadre muséal et, d’autre part, la multiplication d’espaces de présentation permanents ou temporaires dédiés aux recherches créatrices menées par des femmes pour, enfin, mesurer leur impact sur la déconstruction des discours institués en matière de genre. 

Par ailleurs, dans une perspective de réflexion autour de la notion du « commun », il s’agit d’envisager ici la question depuis la marge du féminin, et de voir comment, à partir de cette marginalisation ou exclusion, prennent naissance de nouvelles formes du "commun" (mouvements associatifs, collectifs de femmes…).

Dans quelle mesure les institutions muséales d’Espagne et d’Amérique latine ont-elles contribué à donner une visibilité au travail des femmes et à légitimer leur patrimoine artistique en prenant le contrepied d’une conception strictement masculine de l’histoire de l’art ? Comment ont-elles pu significativement participer à réformer la condition féminine dans la société ou favoriser le développement de nouvelles réflexions autour de la notion même d’"identité" ?

Organisation

  • Corinne Cristini, maître de conférences à la Faculté des Lettres et membre du Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibéro-américains contemporains (CRIMIC)
  • Marion Gautreau, maître de conférences à l'Université Toulouse - Jean Jaurès  et membre de l'unité de recherche France, Amériques, Espagne - Sociétés, pouvoirs, acteurs (FRAMESPA)
  • Martine Heredia, professeure agrégée en classes préparatoires (CPGE) à Reims et membre du Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibéro-américains contemporains (CRIMIC)
  • Eva Sebbagh, attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l'Université d’Orléans et membre du laboratoire Réceptions et médiation de littératures et de cultures étrangères et comparées (RÉMÉLICE)

Cette journée d'étude s’inscrit dans le cadre de l’axe thématique "Pratiques et rythmes urbains : des espaces pour montrer, conserver, restaurer les œuvres d’art visuel", pensé par la composante "Arts visuel" du Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibéro-américains contemporains (CRIMIC).

Partenaires de l'événement

Cette journée d'étude est organisée par le Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibéro-américains contemporains de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, en collaboration avec l'unité de recherche France, Amériques, Espagne - Sociétés, pouvoirs, acteurs (FRAMESPA) de l'Université Toulouse - Jean Jaurès), et le laboratoire Réceptions et médiation de littératures et de cultures étrangères et comparées (RÉMÉLICE) de l'Université d’Orléans.

@Illustration : photographie de l'entrée du musée des Beaux-Arts d'Orléans, Eva Sebbagh

Lieu de l'événement

Maison de la recherche
Salle D323

28 Rue Serpente - 75006 Paris

Sorbonne Université - Faculté des Lettres
Maison de la recherche
28 rue Serpente 75006 Paris

Le Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques contemporains (CRIMIC - UR 2561)

Le Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques contemporains (CRIMIC) a pour vocation d’accueillir des chercheurs et chercheuses, des doctorantes, doctorants et des post-doctorantes, post-doctorants français et étrangers, dont l’objet d’étude porte sur la péninsule ibérique et l’Amérique latine des XIXe, XXe et XXIe siècles. Interdisciplinaire par nature, l’équipe regroupe des historiennes et historiens, des spécialistes de littérature (poésie, roman, théâtre) et d’histoire de l’art ainsi que d’analyse iconographique (image fixe et cinématographique). L’étude des représentations individuelles et collectives, aussi bien conscientes qu’inconscientes, et leurs interactions conduit les chercheurs de l’équipe à s’interroger sur les problèmes liés à la construction des identités nationales et régionales, et au rapport entre l’histoire personnelle et l’histoire des collectivités (groupes sociaux, politiques, nations).