Des évêques lors du concile Vatican II (©Archives générales spiritaines)
  • Recherche

L'africanisation du clergé catholique : acteurs et pratiques de l'époque coloniale à l'indépendance

Ce colloque international se propose d’étudier l’évolution des différents acteurs de l’organisation missionnaire, européens et surtout africains, face aux mutations du clergé catholique.

  • Du 09 juin. 2023 au 10 juin. 2023

  • 08:45 - 16:30
  • Colloque
  • Sorbonne, Amphithéâtre Milne Edwards.
    Inscription par email.

Dans la première moitié du XXe siècle, le développement progressif du clergé catholique africain, puis son accès à des fonctions d’encadrement – parfois même à l’épiscopat, comme en Ouganda (1939) ou au Cameroun (1955) –, prépare le transfert de l’organisation missionnaire vers une organisation diocésaine, généralement dans les années 1960. Ce changement de paradigme est imposé par Rome, qui cherche à assurer le maintien du catholicisme dans les sociétés africaines, mais est souvent reçu avec réticence par les missionnaires, parce qu’il remet en cause leur place dans la hiérarchie coloniale et l’union entre mission et colonisation.

Le colloque étudie l’évolution de ces différents acteurs, européens et surtout africains. Il met en valeur l’agency du clergé africain. Certains s’approprient le projet missionnaire en participant à l’appropriation du catholicisme par les sociétés, à son intégration dans les identités nationales en cours de formation et à la lutte contre d’autres influences (communisme). Pour d’autres, l’engagement social et politique passe par la lutte anticoloniale et la contestation des missionnaires.

Le colloque s’interroge sur les identités complexes des prêtres africains. Ils appartiennent à une élite, religieuse mais aussi sociale et politique, qui apparaît comme tiraillée entre plusieurs pôles de fidélité : les congrégations qui ont formé les prêtres et auxquelles ils appartiennent parfois ; l’identité romaine qui, perçue comme un élément d’appartenance universelle, peut, par-delà les discriminations raciales, revêtir une dimension émancipatrice ; des appartenances locales parfois concurrentes (ethniques, régionales, nationales). En matière culturelle, le colloque se penche sur la tension entre l’européanisation promue par les missionnaires, aussi bien en termes de formation que de liturgie ou de mode de vie, et les dynamiques d’appropriation dont le clergé africain est acteur, en particulier à partir du concile Vatican II.

Organisation

  • Jacques-Olivier Boudon, professeur d'histoire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et membre du Centre d’histoire du XIXe siècle (CRHXIX - Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Sorbonne Université)
  • Édouard Coquet, chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle (CRHXIX - Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Sorbonne Université) et membre de l’École française de Rome
  • Catherine Marin, maître de conférences à l'Institut catholique de Paris et membre de l'Institut d’histoire des missions
  • Laurick Zerbini, maître de conférences à l'Université Lumière - Lyon 2 et membre du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA)

Partenaires de l'événement

Ce colloque est organisé par la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et le Centre d'histoire du XIXe siècle (CRHXIX) (Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Sorbonne Université), en collaboration avec l'Agence nationale de la recherche (ANR), l'Institut catholique de Paris (ICP), l'unité de recherche Religion, culture et société de l'Institut d’histoire des missions, l'Institut des mondes africains (IMAF), le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA) (CNRS / Université Lumière - Lyon 2) et l'École française de Rome.

@Illustration : Des évêques lors du concile Vatican II (©Archives générales spiritaines).

Lieu de l'événement

Sorbonne
Amphithéâtre Milne Edwards

17 rue de la Sorbonne - 75005 Paris

Géolocalisation

Sorbonne Université - Campus Sorbonne

Sorbonne Université - Faculté des Lettres
Campus Sorbonne
1 rue Victor Cousin 75005 Paris
Localisation

48.8483, 2.34281

Centre d'histoire du XIXe siècle (CRHXIX)

Le Centre d’histoire du XIXe siècle a été fondé par le Professeur Louis Girard (1911-2003). Il relève de l’université Panthéon-Sorbonne - Paris 1 et de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. 

Dépassant très largement l'étude de la France du XIXe siècle, ses recherches portent aujourd'hui sur l'histoire politique, sociale et culturelle du grand XIXe siècle, envisagé de plus en plus dans une perspective européenne comparée. La composante Images, sociétés, représentations, a également élargi les perspectives vers l'histoire de l'image et de ses représentations, des années 1830 à nos jours. Le centre accueille également les activités de la Société d'histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, ainsi que le Comité de rédaction de la Revue d'histoire du XIXe siècle.