Covid-19 / Sorbonne Université se mobilise pour ses étudiants : aides à la vie quotidienne, aides aux achats informatiques

Consultez la FAQ

Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

Une aide de 200€ est accessible aux étudiants ayant perdu un emploi/stage gratifié et justifiant d'une baisse de ressources due à la crise sanitaire,

elle concerne les étudiants en formation initiale (hors apprentis/alternants), boursiers ou non, sans condition de nationalité, toutes les informations sur le site etudiant.gouv.fr.

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Nos visages, notre force !

Au quotidien, par leur engagement, ils font Sorbonne Université. 

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 55 000 étudiantes et étudiants, et 360 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4eu+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4eu+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


La crise du transport aérien

Par Raymond Woessner

Galilée à la plage

Par Arnaud Cassan

L'astronomie dans un transat

Suivez-nous sur

les réseaux sociaux

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

  • Information-Communication

Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur les Processus d'Information et de Communication (GRIPIC)

EA 1498

  • Équipe d'accueil

Le questionnement en communication au sein des sciences sociales

Les problématiques de communication travaillent l’ensemble du monde contemporain : ainsi du déplacement des rôles entre les politiques et leurs publics, de la production d’un objet marchand, de l’émergence de l’exigence environnementale, d’une interaction en entreprise, des manières de parcourir une ville et de donner un sens à cette pratique, des transformations du texte et de l’écrit à l’âge des réseaux… Issus de processus concrets de médiatisation, de la rencontre d’une pluralité d’acteurs, de la mise en œuvre de techniques et de stratégies complexes, ces différents objets réclament une approche fine de l’émergence et de la transformation des représentations et des pratiques sociales.
C’est le propos des Sciences de l’information et de la communication que d’interroger les rencontres entre acteurs, processus et dispositifs dans les phénomènes de communication.

Le Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication (GRIPIC) se donne pour objet de comprendre le rôle structurant des processus communicationnels dans la société et d’analyser leurs dimensions sociales, sémiotiques et politiques.

Une perspective large sur un monde en transformation

L’approche du Gripic est interdisciplinaire par le statut et l’origine des chercheurs qu’elle rassemble. Pour aborder les objets sociaux par leurs circulations, leur historicité, leurs médiations concrètes, leur dimension à la fois technique, culturelle et politique, les chercheurs du GRIPIC déploient des méthodologies variées ancrées dans l’analyse des signes et dans la considération des rapports entre les acteurs. La complexité des processus de communication exige une perspective large sur le monde contemporain et sur les transformations de la culture. Ainsi ancré dans la matérialité des processus de communication, le travail du GRIPIC peut se consacrer tant à des questions épistémologiques qu’à des recherches pratiques.

De même, ses travaux peuvent se déployer dans le cadre de problématiques de recherche individuelles ou collectives, de contrats de recherche ou d’études avec des partenaires institutionnels publics ou privés. La démarche d’analyse y est systématiquement complétée par une approche réflexive mettant en perspective la pratique de recherche elle-même. Il s’agit de contribuer à la construction épistémologique des Sciences de l’information et de la communication et de ses liens avec les disciplines voisines.

Un observatoire de la communication

L’apport de tous les acteurs du CELSA est constitutif de l’identité et de la culture du GRIPIC. L’ensemble des travaux de recherche produits par les chercheurs du GRIPIC et par les étudiants du CELSA (rapports, mémoires de recherche, thèses…) constitue en effet un observatoire multipolaire sur la circulation des savoirs en information et communication, sur les pratiques et les usages informationnels et communicationnels, sur les mutations socio-économiques ainsi que sur les métamorphoses médiatiques.

Lien vers le site du GRIPIC

Membres du GRIPIC

Le Gripic est une équipe d’accueil (EA 1498) labellisée par le Ministère de la recherche, au sein des Sciences de l’information et de la communication (SIC), discipline universitaire dans laquelle le CELSA est habilité à diriger des recherches doctorales.

Directrice :
Joëlle Le Marec, professeure des universités

Directrice adjointe :
Sophie Corbillé, maître de conférences
Julien Tassel, maître de conférences

 

Professeurs :

  • Nicole d’Almeida
  • Karine Berthelot-Guiet
  • Valérie Jeanne-Perrier
  • Virginie Julliard
  • Joëlle Le Marec
  • Caroline Marti
  • Denis Ruellan
  • Adeline Wrona

Maîtres de Conférences :

  • Olivier Aïm
  • Thierry Devars
  • Juliette Charbonneaux
  • Jacqueline Chervin
  • Sophie Corbillé
  • Pauline Escande Gauquié
  • Emmanuelle Fantin
  • Olivia Foli
  • Isabelle Le Breton
  • Dominique Pagès
  • Valérie Patrin Leclère
  • Camille Rondot
    Julien Tassel
  • Hécate Vergopoulos
     

PRCE :

  • Rym Kirèche

Direction

  • Joëlle Le Marec

Direction adjointe

  • Sophie Corbillé
  • Julien Tassel

Les thématiques de recherches du GRIPIC

Les chercheurs du Gripic s’intéressent aux rôles que jouent les processus d’information et de communication dans la vie sociale, dans le monde marchand et culturel, dans les médias et l’espace politique. Ils étudient les lignes de force et les métamorphoses des pratiques d’information et de communication en s’appuyant sur le savoir-faire du Celsa dans ces domaines.

Ils ont choisi de fédérer leurs travaux autour de cinq thématiques de recherche.

Cultures, savoirs et communication

Pr Joëlle Le Marec

Le Gripic analyse la façon dont la communication soutient la circulation et la réappropriation de savoirs de différentes natures dans la société. Nous cherchons à saisir notamment les transformations qui affectent la communication publique sur les sciences et leurs enjeux et les médiations de l’idée de littérature, ce qui conduit à interroger le statut et le devenir de catégories essentielles comme la critique, l’expertise, la figure intellectuelle, la lecture.

Nous nous intéressons particulièrement à la genèse des êtres culturels en dehors des institutions culturelles : étude des prétentions culturelles de divers acteurs, genèse des espaces vécus de la citadinité, du territoire et du voyage, formes d’une économie politique de la trivialité. Enfin, nous étudions particulièrement la façon dont s’élaborent dans la société les savoirs et modèles de la communication, circulant entre régimes ordinaires et infra-ordinaires de la vie quotidienne, métiers de la communication, savoirs académiques, inscription de modèles communicationnels dans les dispositifs médiatiques et scripturaux. L’un de nos projets forts est d’analyser plus particulièrement la réflexivité des sujets sociaux vis-à-vis de la communication et la façon dont celle-ci est pensée, sollicitée et exploitée dans ces différents espaces.

 

Médiations marchandes

Pr Karine Berthelot-Guiet et Pr Caroline Marti

Le Gripic interroge les médiations marchandes et la consommation dans leurs processus, symboliques, implications sociales, anthropologiques et politiques aussi bien que leurs diverses expressions et métamorphoses. Une attention particulière est portée aux aspects communicationnels et aux phénomènes complexes que sont les médiations marchandes en général, et plus particulièrement la publicité, les phénomènes qui relèvent du publicitaire et la marque et que nous envisageons comme des objets culturels, des faits anthropologiques.

Une priorité d’ensemble est donnée à l’analyse des processus de communication reliés à l’activité marchande et aux imaginaires et croyances qui leur sont liés. Nous interrogeons :

  • les formes contemporaines de la médiation marchande interrogées à travers l’exploration des liens complexes entre culture et médiation marchande,
  • la marque comme objet communicationnel du point de vue des SIC,
  • les formes contemporaines du publicitaire via les métamorphoses des discours de marques et leurs hybridations avec les discours médiatiques (publicitarisation, dépublicitarisation, hyperpublicitarisation),
  • l’extension des modèles communicationnels créés au sein de l’univers marchand à d’autres espaces (Marque, branding, marketing) et phénomènes de publicitarité

 

 Formes et écritures médiatiques

Pr Emmanuël Souchier

L’axe de recherche « Formes et écritures médiatiques » réunit des travaux consacrés aux productions médiatiques, journalistiques ou non ; la particularité des analyses menées au sein du Gripic consiste à placer l’accent sur les transformations sémiotiques dans les médias, tout en ménageant la mise en relation de ces évolutions avec des données sociologiques, économiques, historiques. Une attention particulière est portée à la dimension « sociale » des écritures médiatiques, c’est-à-dire à la façon dont s’y recomposent les relations entre singulier et collectif, individu et groupe. Les phénomènes de textualisation, d’écriture, plus généralement de mise en forme tels qu’ils se jouent dans les sphères médiatiques sont saisis à trois niveaux différents : comme dispositifs de représentation et d’énonciation (en lien avec la théorie de l’énonciation éditoriale), comme phénomènes interrogeant les « genres » institués, entre continuité des imaginaires et mutation des systèmes médiatiques, enfin comme mise en jeu des corps professionnels dans leurs relations aux formes d’écriture dans les médias.

 

Dynamiques de communication dans l’espace public

Pr Nicole d’Almeida

Il s’agit ici d’analyser l’apparition, le dialogue et la confrontation des acteurs individuels ou collectifs, économiques, politiques ou associatifs dans un espace public structuré par un principe présentation de soi, de discussion, de débat et de controverse.

Trois directions sont envisagées :

  • Penser la dynamique des processus d’auctorialité, de production et de confrontation de jugements dans la société civile et/ou politique où interviennent des acteurs-auteurs agissants, en quête de place, de marché ou d’influence.
  • Analyse communicationnelle de la construction de causes, de problèmes publics et de normes, analyse de leur carrière publique, (inter) médiatique, sociale et politique à échelle locale, nationale et internationale.
  • Analyse des restructurations spatio-temporelles des processus de communication dans des sociétés ouvertes, digitalisées et mondialisées et de leur conséquence en termes d’événementialisation, de crise, de polychronie mais aussi de reconstitution mémorielle, de patrimonialisation de valeurs, de faits ou de figures "légendaires".

Par là il s’agit de repérer dans la vitalité multiforme de l’activité communicationnelle conçue comme activité de jugement, un mode de régulation spécifique des sociétés, des états et des marchés envisagés. La démarche est clairement internationale, intermédiatique et interculturelle.

 

Enjeux de communication et relations de travail

Pr Denis Ruellan

L’articulation entre communication et travail prend à l’heure actuelle une importance cruciale, du fait des évolutions socio-économiques et technologiques qui affectent les organisations. L’instabilité des structures, la flexibilité et la mobilité qu’elles imposent, la destruction/reconstruction de liens et l’insécurité qui en découle reconfigurent les agencements organisationnels et modifient les identités individuelles et les rapports interindividuels. Les chercheurs du GRIPIC envisagent trois groupes de recherche permettant d’analyser sous des angles différents l’imbrication et l’interaction entre processus de communication et relations de travail. La première s’inscrit dans une perspective épistémologique et vise à identifier les questionnements, ancrages et méthodologies propres à une approche communicationnelle de ces questions. La deuxième analyse la circulation des modèles managériaux ou des modèles d’activité et des méthodes propres aux ressources humaines ; corrélativement elle analyse la façon dont sont présentés et se présentent les acteurs œuvrant dans les organisations. Une attention particulière est portée à la construction/déconstruction/reconstruction des « figures » du DRH. La troisième rubrique se focalise sur les enjeux, les jeux et les pratiques de communication, et observe leur symbolisation et leur vécu dans les organisations. L’intrication des figures de l’individuel et du collectif, la confrontation entre imposition de dispositifs normalisants et leur détournement par les acteurs, les formes de justification, de confrontation ou de négociation, sont interrogés.

Les recherches menées sur ce thème visent à déceler les imaginaires, les représentations, les ethos, les croyances qui irriguent les relations de travail et engendrent des conflits entre des logiques économiques et des logiques sociales, entre des intérêts individuels et des intérêts collectifs, entre des caractéristiques locales et des caractéristiques globalisantes.

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés

Covid-19 : Restez à la maison / Appliquez les gestes barrières

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.