• Littérature

Centre d'étude de la langue et des littératures françaises

UMR 8599 - CELLF

  • Unité mixte de recherche

Le Centre d’étude de la langue et des littératures françaises (CELLF) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il regroupe des recherches en histoire littéraire aussi bien qu’en critique et en théorie littéraire, dans le champ des littératures de langue française de la Renaissance à l’extrême contemporain.

Identification

Directrice : Christine NOILLE

École doctorale de rattachement :
Littératures françaises et comparée (ED019)

Tutelle(s) autre que Sorbonne Université :
CNRS

Sorbonne
1, rue Victor Cousin
escalier G, 2e étage
75005 Paris

site internet du centre
Fiche ScanR

Présentation

Le Centre d’étude de la langue et des littératures françaises (CELLF) est une unité mixte de recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 8599). Il regroupe des recherches en histoire littéraire – qui ont fait son identité –, aussi bien qu’en critique et en théorie littéraire, dans le champ des littératures de langue française de la Renaissance à l’extrême contemporain.

Travaillant à renouveler l’épistémologie de l’histoire littéraire, le CELLF interroge les continuités trans-séculaires et les discontinuités mémorielles, ainsi que les réseaux et sociabilités littéraires qui les favorisent. Il encourage les investigations portant sur la généalogie des genres et des formes. Il accorde une place importante aux travaux d’édition scientifique.

Six axes programmatiques transversaux permettent en outre de faire émerger des recherches croisées sur des objets pluriséculaires et transdisciplinaires.

Composantes internes

Les travaux  développés dans ces centres de recherche peuvent également dépendre de six axes programmatiques transversaux.


CELLF 16-18

Responsables : Christophe Martin, Jean-Charles Monferran

Cette équipe est issue du rapprochement du CELLF 17e -18e (UMR 8599) et du « Centre V. L Saulnier » (EA 2578). Elle  étend son champ de recherche à la littérature française de la Renaissance à la Révolution.
Ses travaux sont consacrés aux textes  « littéraires » (au sens le plus large du terme) de la première modernité en s’appuyant sur un savoir-faire reconnu en histoire littéraire, en éditions et en philologie numérique, en poétique et rhétorique des textes, en histoire des idées.

CELLF 19-21

Responsables : Boris Lyon-Caen, Françoise Simonet-Tenant

Le Cellf 19-21 est réparti en deux pôles. Tous deux ont en commun de poursuivre la tradition d’édition philologique des textes et de porter un regard croisé sur le continuum des années 1870-1920.
Le pôle « Littérature française du XIXe siècle » fédère également des recherches sur l’histoire de la critique, sur les rapports entre littérature et image, mais aussi sur le continent romantique et la littérature « fin-de-siècle ».
Le pôle « Littérature française des XXe et XXIe siècles », a pour objectif de construire le cadre d’intelligibilité d’une histoire de la littérature du long XXe siècle. Il accorde une place importante à la poétique des genres et s’attache aux liens de la littérature avec ses entours.


Centre international des études francophones (CIEF)

Responsable : Romuald Fonkoua

Le CIEF concourt à la promotion des recherches internationales les plus pointues et les plus avancées dans les nombreux domaines (poétique, esthétique et critique) des aires littéraires francophones ; en rapport avec les sciences sociales, humaines et historiques ou les disciplines artistiques relevant des francophonies ou liées à ces dernières.


Pratiques scolaires de la littérature (PRASCOLL)

Responsable : Nathalie Denizot

Le projet de cette équipe est d’impulser et de fédérer les travaux en didactique de la littérature autour d’objets de recherche liés à l’institution scolaire de la littérature et à sa « scolarisation », entendue comme l’ensemble des processus qui sont à l’origine de la construction des savoirs scolaires. Il s’agit donc d’interroger à la fois la réception scolaire de la littérature dans son histoire et ses enjeux épistémologiques mais aussi les modalités mêmes de cette scolarisation.

Axes programmatiques transversaux

Humanités numériques littéraires

Responsables : Andrea Del Lungo, Servane Monjour

Les humanités numériques littéraires, initiées au sein du CELLF par le Labex phare dans le domaine, l’OBVIL (2011-2019), constituent un axe transversal fort qui a permis de fédérer un grand nombre de projets littéraires et de développer une réflexion et des activités autour de trois points : édition numérique, création nativement numérique, épistémologie des humanités numériques.
 

La fabrique de l’histoire littéraire

Responsables : Guillaume Métayer, Christophe Pradeau

Comment construire le cadre d’intelligibilité d’une histoire de la littérature qui serait aussi une histoire de l’idée de littérature ? Telle est la question autour de laquelle s’est élaboré l’axe « La fabrique de l’histoire littéraire ». Y répondre implique de mener une réflexion sur le travail de périodisation, sur l’invention des « chrononymes » et plus généralement sur le rôle des abstractions moyennes (genres, mouvements, figures…) mobilisées dans les scénarios historiographiques.


Écritures, histoire et pratiques du théâtre

Responsables : Bénédicte Louvat, Sophie Marchand

L’axe « Écritures, histoires et pratiques du théâtre » a pour objet tout ce qui fait théâtre, dans un dialogue entre les siècles. Il se consacre particulièrement à la valorisation, par l’édition, des patrimoines dramatiques du XVIe au XXe siècle, à une réflexion sur l’histoire du théâtre et ses valeurs, notamment via la participation au programme de numérisation des archives de la Comédie-Française. Son ouverture aux scènes, pratiques et institutions contemporaines s’allie à une démarche de recréation historiquement informée des spectacles du XVIIe siècle.


Littérature, arts, médium (LAM)

Responsable : Sophie Basch, Hélène Védrine

L’axe regroupe des chercheurs qui travaillent sur les relations entre la littérature et les arts, plus spécifiquement les arts visuels et audiovisuels. S’inscrivent de droit dans ce vaste périmètre les catégories esthétiques transversales, les théories de l’intermédialité et de la transmédialité, les objets multi-médiaux impliquant un support verbal (poésie visuelle, photolittérature, illustrés, productions audiovisuelles, nouveaux média...) et les questions liées aux supports de diffusion et de transmission des textes.


Écrits de soi

Responsables : Jean-Christophe Igalens, Jean-Louis Jeannelle

L’axe réunit des chercheurs du XVIe au XXe siècle spécialistes des écrits en première personnes sous toutes leurs formes. Il s'adosse à un site, EcriSoi, où sont publiés des comptes-rendus, des entretiens, ou encore une bibliographie générale. Un des projets de l’axe, Babel, vise à examiner la part d'intraduisible des différents noms de genre en usage dans les principales langues européennes, afin de dessiner le continuum des formes disponibles et leur circulation en diachronie comme en synchronie.


Recherches en poésie

Responsables : Olivier Gallet, Adeline Lionetto

L’axe « Recherches sur la Poésie » entend privilégier les recherches trans-séculaires sur la poésie en français du XVIe au XXIe siècle. Les spécialistes qu’il réunit ont l’ambition d’observer ensemble sur le temps long l’évolution des pratiques poétiques mais aussi des différentes manières dont cet objet est pensé et théorisé, son extensivité et ses hybridations avec d'autres genres, d'autres arts, sa diffusion à travers un médium qui n'est ni unique ni figé, ainsi que la sociabilité particulière dont il est inséparable.

  • Communication dans un congrès

Les territoires ruraux à l’épreuve de la décentralisation en Tunisie, le cas du Cap Bon

Alia Gana, Irène Carpentier

Conférence internationale, Des espaces ruraux face aux métropoles : l’apport de comparaisons Nords-Suds, Université d'Abidjan, Nov 2019, Abidjan, Côte d’Ivoire. ⟨hal-03989547⟩

  • Autre publication scientifique

Agriculture: les migrants saisonniers récoltent ce que le Covid-19 a semé

Antoine Pécoud

2020. ⟨halshs-03215773⟩

  • Article dans une revue

Early Onset of Sleep-Disordered Breathing in Two Children With SEPN1 -Related Myopathies

Mathilde Viprey, Ha Trang, Michaël Pomedio, Katia Bessaci-Kabouya, Pascal Sabouraud, Fawzia Cheliout-Heraut, Pierre Mauran

Selenoprotein-related myopathy (SEPN1-RM) is a rare disease with a variable clinical presentation. The selenoprotein N1 gene (SEPN1) mutation causing this congenital muscular dystrophy was identified in 2001. Sleep-disordered breathing (SDB) may occur in young SEPN1-RM patients who are still able…

JCSM/Journal of Clinical Sleep Medicine, 2017, 13 (09), pp.1105-1108. ⟨10.5664/jcsm.6734⟩. ⟨hal-02452889⟩

Coordonnées

Adresse physique

1 rue Victor-Cousin
75005 Paris